Buitoni Marco
More ideas from Buitoni
Chez les Lega, la société du Bwami réglait toute la vie sociale et politique. Divisée en 4 ou 7 grades suivant les régions, elle requérait de nombreux emblèmes. Franchir un échelon nécessitait une série d'initiations, des présents et des paiements réglés par le lignage. Cela signifiait que l'on avait acquis une certaine sagesse et une morale individuelle.

Chez les Lega, la société du Bwami réglait toute la vie sociale et politique. Divisée en 4 ou 7 grades suivant les régions, elle requérait de nombreux emblèmes. Franchir un échelon nécessitait une série d'initiations, des présents et des paiements réglés par le lignage. Cela signifiait que l'on avait acquis une certaine sagesse et une morale individuelle.

Chez les Lega, la société du Bwami réglait toute la vie sociale et politique. Divisée en 4 ou 7 grades suivant les régions, elle requérait de nombreux emblèmes. Franchir un échelon nécessitait une série d'initiations, des présents et des paiements réglés par le lignage. Cela signifiait que l'on avait acquis une certaine sagesse et une morale individuelle.

Chez les Lega, la société du Bwami réglait toute la vie sociale et politique. Divisée en 4 ou 7 grades suivant les régions, elle requérait de nombreux emblèmes. Franchir un échelon nécessitait une série d'initiations, des présents et des paiements réglés par le lignage. Cela signifiait que l'on avait acquis une certaine sagesse et une morale individuelle.

Nous avons attribué ce type de masque rarement documenté aux Anang, mais c'est une piste qui reste à confirmer. Il existe en effet une tradition de masques crânes et de statuaire représentant de manière très naturaliste des squelettes. Leur visages aux grands yeux circulaires et creux, les fait clairement situer proche des Ibibio, d'où notre glissade vers les Anang.

Nous avons attribué ce type de masque rarement documenté aux Anang, mais c'est une piste qui reste à confirmer. Il existe en effet une tradition de masques crânes et de statuaire représentant de manière très naturaliste des squelettes. Leur visages aux grands yeux circulaires et creux, les fait clairement situer proche des Ibibio, d'où notre glissade vers les Anang.

Masque de la catégorie Téta-a-mokeba, c'est à dire "le père des masques grotesques". Il apparait comme une entité antropomorphe mâle dans tous les rites des sociétés initiatiques du Ya-mwèi et du Kono. Ces rites concernent les jumeaux, les rites nocturnes du Bwete, les rites de passage, de mort, de deuil... Le bois mi-dur de Yombo et coloré d'argile blanc et de poudre de tukula (?). Voir exemple proche page 200 du livre "L'esprit de la forêt" - ...

Masque de la catégorie Téta-a-mokeba, c'est à dire "le père des masques grotesques". Il apparait comme une entité antropomorphe mâle dans tous les rites des sociétés initiatiques du Ya-mwèi et du Kono. Ces rites concernent les jumeaux, les rites nocturnes du Bwete, les rites de passage, de mort, de deuil... Le bois mi-dur de Yombo et coloré d'argile blanc et de poudre de tukula (?). Voir exemple proche page 200 du livre "L'esprit de la forêt" - ...

Chez les Fang, comme dans toute société structurée, il convenait de faire régner l'ordre par l'intermédiaire des masques.C'était la raison d'être de la société secrète du Ngil dont nous connaissons bien les masques, parmi les plus graphiques, dont l'un fut la pièce phare de la vente Vérité ( 5 000 000 Euros hors frais en juin 2006...).

Chez les Fang, comme dans toute société structurée, il convenait de faire régner l'ordre par l'intermédiaire des masques.C'était la raison d'être de la société secrète du Ngil dont nous connaissons bien les masques, parmi les plus graphiques, dont l'un fut la pièce phare de la vente Vérité ( 5 000 000 Euros hors frais en juin 2006...).

Mask (pwoom itok) - Kuba - Royal Museum for Central Africa - DSC05918.JPG

Mask (pwoom itok) - Kuba - Royal Museum for Central Africa -