L'ancien manoir de Rustephan, construit au  XVè siècle par Jean, seigneur du Faou, est l'objet de nombreuses traditions populaires. Vers 1835, La Villemarqué, auteur du célèbre BARZAZ-BREIZ,  recueille à Nizon, de la bouche de Katell Rouat (1779-1860),  la gwerz "L'Héritière de Rustéphan" (Jenovefa Naour). C'est en 1937 que ce chant sera receuilli une dernière fois, toujours à Nizon, de la bouche de Philoméne Burel, âgée de de 86 ans.

L'ancien manoir de Rustephan, construit au XVè siècle par Jean, seigneur du Faou, est l'objet de nombreuses traditions populaires. Vers 1835, La Villemarqué, auteur du célèbre BARZAZ-BREIZ, recueille à Nizon, de la bouche de Katell Rouat (1779-1860), la gwerz "L'Héritière de Rustéphan" (Jenovefa Naour). C'est en 1937 que ce chant sera receuilli une dernière fois, toujours à Nizon, de la bouche de Philoméne Burel, âgée de de 86 ans.

Pinterest
Search