Ecaussinnes - Tunnel des amoureux

Collection by Nadine Lebrun • Last updated 12 hours ago

975 
Pins
 • 
131 
Followers

Les images du blog "Tunnel des amoureux" : https://tunneldesamoureux.wordpress.com ... et plus !

Nadine Lebrun
Fin des années 1980, une poignée de journaux américains s'intéressent au berger d'Henripont, Léon Gorez. Le sujet est bucolique en diable, selon les Américains qui s'émerveillent que ce berger a parcouru plus 209.000 kilomètres à pied durant sa carrière. "Parfois, je ne parle pas pendant des jours", confiait-il au journaliste américain du Los Angeles Time. Le berger d'Henripont s'est éteint en 2014, à l'âge de 90 ans. (Illustration qui provient du site www.ronquieres.org)

Fin des années 1980, une poignée de journaux américains s'intéressent au berger d'Henripont, Léon Gorez. Le sujet est bucolique en diable, selon les Américains qui s'émerveillent que ce berger a parcouru plus 209.000 kilomètres à pied durant sa carrière. "Parfois, je ne parle pas pendant des jours", confiait-il au journaliste américain du Los Angeles Time. Le berger d'Henripont s'est éteint en 2014, à l'âge de 90 ans. (Illustration qui provient du site www.ronquieres.org)

Free Image on Pixabay - Sheep, Farmer, Rural, Herd, Herding

Fin des années 1980, une poignée de journaux américains s'intéressent au berger d'Henripont, Léon Gorez. Le sujet est bucolique en diable, selon les Américains qui s'émerveillent que ce berger a parcouru plus 209.000 kilomètres à pied durant sa carrière. "Parfois, je ne parle pas pendant des jours", confiait-il au journaliste américain du Los Angeles Time. Le berger d'Henripont s'est éteint en 2014, à l'âge de 90 ans. (Photo d’illustration / Image par António Cascalheira de Pixabay)

Fin des années 1980, une poignée de journaux américains s'intéressent au berger d'Henripont, Léon Gorez. Le sujet est bucolique en diable, selon les Américains qui s'émerveillent que ce berger a parcouru plus 209.000 kilomètres à pied durant sa carrière. "Parfois, je ne parle pas pendant des jours", confiait-il au journaliste américain du Los Angeles Time. Le berger d'Henripont s'est éteint en 2014, à l'âge de 90 ans. (Léon Gorez, via Funérailles Leclercq)

Fin des années 1980, une poignée de journaux américains s'intéressent au berger d'Henripont, Léon Gorez. Le sujet est bucolique en diable, selon les Américains qui s'émerveillent que ce berger a parcouru plus 209.000 kilomètres à pied durant sa carrière. "Parfois, je ne parle pas pendant des jours", confiait-il au journaliste américain du Los Angeles Time. Le berger d'Henripont s'est éteint en 2014, à l'âge de 90 ans. (Léon Gorez, via Funérailles Leclercq)

Fin des années 1980, une poignée de journaux américains s'intéressent au berger d'Henripont, Léon Gorez. Le sujet est bucolique en diable, selon les Américains qui s'émerveillent que ce berger a parcouru plus 209.000 kilomètres à pied durant sa carrière. "Parfois, je ne parle pas pendant des jours", confiait-il au journaliste américain du Los Angeles Time. Le berger d'Henripont s'est éteint en 2014, à l'âge de 90 ans.

Fin des années 1980, une poignée de journaux américains s'intéressent au berger d'Henripont, Léon Gorez. Le sujet est bucolique en diable, selon les Américains qui s'émerveillent que ce berger a parcouru plus 209.000 kilomètres à pied durant sa carrière. "Parfois, je ne parle pas pendant des jours", confiait-il au journaliste américain du Los Angeles Time. Le berger d'Henripont s'est éteint en 2014, à l'âge de 90 ans.

Fin des années 1980, une poignée de journaux américains s'intéressent au berger d'Henripont, Léon Gorez. Le sujet est bucolique en diable, selon les Américains qui s'émerveillent que ce berger a parcouru plus 209.000 kilomètres à pied durant sa carrière. "Parfois, je ne parle pas pendant des jours", confiait-il au journaliste américain du Los Angeles Time. Le berger d'Henripont s'est éteint en 2014, à l'âge de 90 ans.

Fin des années 1980, une poignée de journaux américains s'intéressent au berger d'Henripont, Léon Gorez. Le sujet est bucolique en diable, selon les Américains qui s'émerveillent que ce berger a parcouru plus 209.000 kilomètres à pied durant sa carrière. "Parfois, je ne parle pas pendant des jours", confiait-il au journaliste américain du Los Angeles Time. Le berger d'Henripont s'est éteint en 2014, à l'âge de 90 ans.

A l'ombre de deux tilleuls, la chapelle Notre-Dame des Sept Douleurs est l'une des nombreuses chapelles et potales plantées à Ecaussinnes. Figure familière du paysage écaussinnois, la chapelle catholique fait l'objet de dévotions à la Vierge Marie.

A l'ombre de deux tilleuls, la chapelle Notre-Dame des Sept Douleurs est l'une des nombreuses chapelles et potales plantées à Ecaussinnes. Figure familière du paysage écaussinnois, la chapelle catholique fait l'objet de dévotions à la Vierge Marie.

A l'ombre de deux tilleuls, la chapelle Notre-Dame des Sept Douleurs est l'une des nombreuses chapelles et potales plantées à Ecaussinnes. Figure familière du paysage écaussinnois, la chapelle catholique fait l'objet de dévotions à la Vierge Marie. (Ph. Chretiens passans qui que vous soyez…)

A l'ombre de deux tilleuls, la chapelle Notre-Dame des Sept Douleurs est l'une des nombreuses chapelles et potales plantées à Ecaussinnes. Figure familière du paysage écaussinnois, la chapelle catholique fait l'objet de dévotions à la Vierge Marie. (Ph. Chretiens passans qui que vous soyez…)

A l'ombre de deux tilleuls, la chapelle Notre-Dame des Sept Douleurs est l'une des nombreuses chapelles et potales plantées à Ecaussinnes. Figure familière du paysage écaussinnois, la chapelle catholique fait l'objet de dévotions à la Vierge Marie. (Ph. Mater dolorosa pleurons avec la Mère de Jésus...)

A l'ombre de deux tilleuls, la chapelle Notre-Dame des Sept Douleurs est l'une des nombreuses chapelles et potales plantées à Ecaussinnes. Figure familière du paysage écaussinnois, la chapelle catholique fait l'objet de dévotions à la Vierge Marie. (Ph. Mater dolorosa pleurons avec la Mère de Jésus...)

A l'ombre de deux tilleuls, la chapelle Notre-Dame des Sept Douleurs est l'une des nombreuses chapelles et potales plantées à Ecaussinnes. Figure familière du paysage écaussinnois, la chapelle catholique fait l'objet de dévotions à la Vierge Marie. (Ph. La Pietà)

A l'ombre de deux tilleuls, la chapelle Notre-Dame des Sept Douleurs est l'une des nombreuses chapelles et potales plantées à Ecaussinnes. Figure familière du paysage écaussinnois, la chapelle catholique fait l'objet de dévotions à la Vierge Marie. (Ph. La Pietà)

A l'ombre de deux tilleuls, la chapelle Notre-Dame des Sept Douleurs est l'une des nombreuses chapelles et potales plantées à Ecaussinnes. Figure familière du paysage écaussinnois, la chapelle catholique fait l'objet de dévotions à la Vierge Marie. (Ph. La chapelle des Sept Douleurs à la croisée de chemins de campagne)

A l'ombre de deux tilleuls, la chapelle Notre-Dame des Sept Douleurs est l'une des nombreuses chapelles et potales plantées à Ecaussinnes. Figure familière du paysage écaussinnois, la chapelle catholique fait l'objet de dévotions à la Vierge Marie. (Ph. La chapelle des Sept Douleurs à la croisée de chemins de campagne)

A l'ombre de deux tilleuls, la chapelle Notre-Dame des Sept Douleurs est l'une des nombreuses chapelles et potales plantées à Ecaussinnes. Figure familière du paysage écaussinnois, la chapelle catholique fait l'objet de dévotions à la Vierge Marie.

N-D des Sept Douleurs à l’ombre des tilleuls

La chapelle des Sept Douleurs à la croisée de chemins de campagne Nichée entre deux tilleuls, au cœur de la campagne, la chapelle des Sept Douleurs est l’une des nombreuses chapelles et potal…

Retour dans les années 60 dans Tunnel des Amoureux, au fil d'un article publié dans le cultissime "Femmes d'Aujourd'hui". Parmi l'abondante collection du musée local, le journaliste épingle une coupure de presse américaine où l'on voit deux pin-ups en bikini qui souhaitent la bienvenue aux célibataires dans la localité... d'Eucaussines. (Paul Lebrun et son épouse Yvette Dereume, présidente des goûters 57 et 58) Aristotle Onassis, Charlie Watts, Fight For Freedom, Maria Callas, The Monkees, Film Review, Keith Richards, Wild Ones, Documentary Film
Fight For FreedomThe MonkeesKeith RichardsWild OnesDocumentary Film

Retour dans les années 60 dans Tunnel des Amoureux, au fil d'un article publié dans le cultissime "Femmes d'Aujourd'hui". Parmi l'abondante collection du musée local, le journaliste épingle une coupure de presse américaine où l'on voit deux pin-ups en bikini qui souhaitent la bienvenue aux célibataires dans la localité... d'Eucaussines. (Paul Lebrun et son épouse Yvette Dereume, présidente des goûters 57 et 58)

Retour dans les années 60 dans Tunnel des Amoureux, au fil d'un article publié dans le cultissime "Femmes d'Aujourd'hui". Parmi l'abondante collection du musée local, le journaliste épingle une coupure de presse américaine où l'on voit deux pin-ups en bikini qui souhaitent la bienvenue aux célibataires dans la localité... d'Eucaussines. (M. et Mme Lenclud, un amour né peu avant le 1er goûter)

Retour dans les années 60 dans Tunnel des Amoureux, au fil d'un article publié dans le cultissime "Femmes d'Aujourd'hui". Parmi l'abondante collection du musée local, le journaliste épingle une coupure de presse américaine où l'on voit deux pin-ups en bikini qui souhaitent la bienvenue aux célibataires dans la localité... d'Eucaussines. (M. et Mme Lenclud, un amour né peu avant le 1er goûter)

Retour dans les années 60 dans Tunnel des Amoureux, au fil d'un article publié dans le cultissime "Femmes d'Aujourd'hui". Parmi l'abondante collection du musée local, le journaliste épingle une coupure de presse américaine où l'on voit deux pin-ups en bikini qui souhaitent la bienvenue aux célibataires dans la localité... d'Eucaussines. (Claudine Jonckhère, présidente du 48e goûter - 1961)

Retour dans les années 60 dans Tunnel des Amoureux, au fil d'un article publié dans le cultissime "Femmes d'Aujourd'hui". Parmi l'abondante collection du musée local, le journaliste épingle une coupure de presse américaine où l'on voit deux pin-ups en bikini qui souhaitent la bienvenue aux célibataires dans la localité... d'Eucaussines. (Claudine Jonckhère, présidente du 48e goûter - 1961)

Retour dans les années 60 dans Tunnel des Amoureux, au fil d'un article publié dans le cultissime "Femmes d'Aujourd'hui". Parmi l'abondante collection du musée local, le journaliste épingle une coupure de presse américaine où l'on voit deux pin-ups en bikini qui souhaitent la bienvenue aux célibataires dans la localité... d'Eucaussines.

Retour dans les années 60 dans Tunnel des Amoureux, au fil d'un article publié dans le cultissime "Femmes d'Aujourd'hui". Parmi l'abondante collection du musée local, le journaliste épingle une coupure de presse américaine où l'on voit deux pin-ups en bikini qui souhaitent la bienvenue aux célibataires dans la localité... d'Eucaussines.

Retour dans les années 60 dans Tunnel des Amoureux, au fil d'un article publié dans le cultissime "Femmes d'Aujourd'hui". Parmi l'abondante collection du musée local, le journaliste épingle une coupure de presse américaine où l'on voit deux pin-ups en bikini qui souhaitent la bienvenue aux célibataires dans la localité... d'Eucaussines.

Retour dans les années 60 dans Tunnel des Amoureux, au fil d'un article publié dans le cultissime "Femmes d'Aujourd'hui". Parmi l'abondante collection du musée local, le journaliste épingle une coupure de presse américaine où l'on voit deux pin-ups en bikini qui souhaitent la bienvenue aux célibataires dans la localité... d'Eucaussines.